Ces fonctionnalités qui ont changé la communication sur internet

Plus de 50 % de la population mondiale dispose d’un accès à internet. En France, 76,8 % des habitants utilisent le world wide web de façon régulière. Jamais auparavant, les barrières géographiques n’avaient eu si peu d’importance. Quand un message met moins de 5 secondes pour être délivré, que représente une distance de plusieurs milliers de kilomètres ?

WhatsApp, Gmail, Facebook et toutes les autres applications sociales font partie intégrante du paysage urbain. Tellement qu’il est facile de ne pas remarquer à quel point certaines de leurs fonctionnalités ont modifié le mode de communication. Desquelles s’agit-il ? Suivez le guide pour en savoir plus.

Une émoticône vaut mille mots

Pourquoi se fatiguer à écrire « je t’aime » quand un gros cœur vibrant peut exprimer la même émotion avec plus d’intensité ? Épuisé d’avoir passé la journée à courir d’un endroit à un autre ? Encore une fois, il existe une image pour représenter votre état émotionnel d’une façon poignante. Et que dire de l’émoticône par qui tout a commencé… Depuis sa création en 1963, le gros smiley jaune n’a cessé de parcourir le monde.

Il se peut que vous soyez tellement habitué à utiliser des smileys que vous n’envisagiez plus de vivre sans eux. Les adultes matures se rappellent peut-être de l’époque où les émoticônes n’étaient pas aussi populaires. Mais pour les plus jeunes, une vie sans elles semble aussi irréaliste qu’un combat de dragons…

Le hashtag comme outil de recherche

En 2007, Chris Messina, un spécialiste des réseaux sociaux, décide de fournir aux utilisateurs de Twitter un moyen rapide de trouver des informations pertinentes. L’hashtag était né !

À ses débuts, il était réservé à la plateforme préférée des experts de tous bords. Mais très vite, il a été adopté par d’autres réseaux sociaux. Avec un succès mitigé, Facebook l’a proposé à ses succès. C’est sur Instagram que l’hashtag obtiendra véritablement ses lettres de noblesse.

Le secret de son succès réside dans sa simplicité. Des jeunes enfants aux grand-mères branchées, tout le monde sait comment faire un hashtag. Il suffit de presser simultanément les touches ALT et 3 pour voir le symbole s’afficher.

La correction automatique pour des textes dignes de Molière

Attention : sujet sensible. Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, la correction automatique fait partie du quotidien de tous les internautes.

Avant de donner la parole à ses contestataires, autant commencer par ses points positifs. Grâce à la correction automatique, il est possible de saisir très rapidement. En se basant sur les mots précédents et les premières lettres que vous avez saisies, le logiciel vous suggère des mots. De plus, elle vous met à l’abri des fautes d’orthographe capables d’altérer le sens de votre message.

Place aux aspects négatifs… La correction automatique est la bête noire des professeurs de français. Souvent accusée de favoriser le langage SMS et de contribuer à la déperdition de la langue française, elle est regardée d’un mauvais œil par les plus lettrés. En outre, elle donne souvent lieu à des situations cocasses qui font le tour de la toile…